Se souvenir de ses rêves



Beaucoup pensent que les rêves que nous faisons sont des messages qui nous sont envoyés par notre subconscient, notre âme, des esprits défunts, l'Univers ou nos guides. Ils délivreraient des informations que l'on doit connaître, des informations sur nous-même, notre passé, notre avenir, nos vies antérieures. D'où l'importance de s'en rappeler...

Mais c'est parfois difficile car sitôt éveillé, sitôt oublié !

Voici donc quelques techniques pour apprendre à se remémorer ses rêves.

1) La reformulation consciente

Dès que je m'éveille, encore dans une demi-conscience, je mets des mots sur le rêve que j'ai fait. Je me le raconte à moi-même de la façon suivante, en découpant le rêve en plusieurs parties s'il doit l'être : "J'étais à tel endroit, il y avait telle et telle personne. Elles m'ont dit ceci et cela. J'ai fait telle chose. Je me sentais triste/en colère/ heureuse. Dans une autre partie du rêve, j'étais là, je faisais ça, etc..."
Le fait de poser les mots le rend tout de suite concret, et ensuite on ne l'oublie plus, du moins jusqu'à ce qu'on le note.

2) Ecrire son rêve

On peut avoir pour ce faire un petit cahier de rêve, ou bien un fichier sur ordinateur. Le but est de noter rapidement au réveil les souvenirs de son rêve, même si ce ne sont que quelques mots, afin de pouvoir étayer son écrit plus tard dans la journée (on a pas souvent le temps de matin de faire ce travail).

3) Raconter son rêve de façon détaillée

On reprend les mots, ou le bref résumé noté le matin. Il est alors surprenant de voir, en notant les détails du rêve, à quel point tout nous revient, même des choses dont nous ne nous souvenions pas le matin !

Souvent, on peut avoir des révélations grâce à ce petit exercice. Mais même si on ne comprends pas la signification de nos rêves sur le moment, il se peut que cela vienne par la suite.







2 commentaires:

  1. Je me souviens que ma mère voulait souvent que je lui raconte mes rêves, surtout quand elle voyait que je n'étais pas bien, et elle avait une façon de le décortiquer qui me faisais mieux le comprendre.

    RépondreSupprimer
  2. Quelle chance tu as eu ! C'est toujours merveilleux d'avoir quelqu'un qui nous aide de cette façon :)

    RépondreSupprimer

La course après le temps

Traditionnellement, le mois de juin est toujours très difficile pour moi. Les évènements s'enchaînent à un rythme soutenu et c&...